ElleS ArriVeNt ...

7 Juin 2010, 08:30am

Publié par Delphcôtécuisine

... tout doucement sur les étals des marchés et c'est avec bonheur que je les savoure à nouveau.

Quand arrive la belle saison, j'en fais très régulièrement à la maison mais jamais vraiment cuisinées de la même façon.

 

Alors, pour aujourd'hui, je vous les propose à l'italienne, une recette inspirée de celle de mon amie Virginie.

 

Image hébergée par servimg.com

 

* pour 10 courgettes rondes*

 

10 moyennes courgettes rondes

450 g de chair à saucisse

10 feuilles de basilic*

2 gousses d'ail

50g de parmesan

1 tranche de jambon fumé

1 cuillère à soupe de mascarpone ou de crème fraîche (facultatif)

1 cuillère à soupe d’épices à l’italienne (Ducros)

sel-poivre

huile d’olive

 

Laver puis sécher les courgettes.

Couper le haut pour en faire un « chapeau » puis évider les à l’aide d’une cuillère et garder la chair de 6 courgettes.

 

Mixer ensemble la chair des courgettes, le jambon, l’ail, le parmesan et le basilic et les épices.(Attention à ne pas en faire de la bouillie)

 

Préparez ensuite la farce en mélangeant la chair à saucisse avec le mélange mixé et le mascarpone.

Saler et poivrer si nécessaire.

Bien mélanger le tout.

 

Garnir généreusement chaque courgette de farce et disposer les dans un plat allant au four.

Les recouvrir de leur « chapeau » puis arroser les d’un filet d’huile d’olive.

 

Mettre à cuire 1 h. à four chaud à 185°C (th. 6).

 

A déguster accompagnées de semoule, riz ou tout autre céréale.

 

* Vous pouvez remplacer le basilic par toutes autres herbes aromatiques et également ajouter à la farce des pignons de pin préalablement torréfiés.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Image hébergée par servimg.com 

 

**********

 

Je vous souhaite un bon début de semaine.

Merci pour vos visites et petits mots.

 

 

Bizzz gourmandes et à bientôt.

 

 

Image hébergée par servimg.com 

 

"Le bel art de la gastronomie est un art chaleureux.

Il dépasse la barrière du langage, fait des amis parmi les gens civilisés et réchauffe le coeur." Samuel Chamberlain