quasiment automnale et plus que maussade, c'est après un détour par le potager qu'on s'aperçoit finalement que l'été est bel et bien là ...

Toute cette pluie tombée profite aux légumes, et, de retour en cuisine les bras chargés, voilà que je peux m'atteler à l'une de mes recettes préférées, que je fais et refais chaque fois que revient l'été.

 

Image hébergée par servimg.com 

Image hébergée par servimg.com 

* pour 4 à 6 personnes *

 

4 à 6 courgettes rondes

500g de chair à saucisse ou de farce

60g de riz rond cru

1 petit bouquet de basilic

thym frais

2 gousses d'ail

sel-poivre

huile d'olive

**

 

Laver puis sécher soigneusement les courgettes.

Couper le haut pour en faire un « chapeau » puis évider les à l’aide d’une cuillère et garder la chair des courgettes.

 

Image hébergée par servimg.com 

 

Mixer ensemble la chair des courgettes, l’ail, le thym et le basilic, en faisant attention à ne pas en faire de la bouillie.

 

Préparer ensuite la farce en mélangeant la chair à saucisse avec le mélange mixé.

Saler et poivrer si nécessaire puis incorporer le riz.

Bien mélanger.

 

Garnir généreusement chaque courgette de farce et disposer les dans un plat allant au four.

Les recouvrir de leur « chapeau » puis les arroser d’un filet d’huile d’olive.

 

Mettre à cuire 1 h environ dans un four à 185°C (th. 6).

 

A déguster accompagnées de semoule, riz ou tout autre céréale.

 

* Vous pouvez remplacer le riz par des flocons d'avoines et ajouter à la farce des pétales de tomates confites.

 

Image hébergée par servimg.com 

** S"il vous reste de la farce, réserver la pour confectionner des boulettes à faire frire ou cuire à la vapeur et à servir nappées d'une sauce tomates.

Image hébergée par servimg.com 

Image hébergée par servimg.com 

Image hébergée par servimg.com 

Je vous souhaite une belle et douce journée.

Merci pour votre fidélité et vos petits mots doux.

 

Bizzz gourmandes et @ bientôt.

 

 

Image hébergée par servimg.com 

 

 

"La pluie tombe comme nous tombons amoureux : en déjouant les prévisions."

Martin Page 

 

Retour à l'accueil