... pour aujourd'hui, mais version salée cette fois ci avec les fameuses tsukune (à prononcer tsoukouné), ces délicieuses boulettes de poulet japonaises servies lors du repas d'anniversaire de Chloé.

 

Image hébergée par servimg.com

 

* pour 4 à 6 personnes *

 

500g de filet de poulet

1 blanc de poireau

1 morceau de gingembre

2 cuillères à soupe de sauce soja

3 cuillères à soupe d'huile de sésame

1 cuillère à café de fécule de manioc (ou maïzena)

1 oeuf

huile

***

5 cuillères à soupe de vinaigre de riz (ou mirin)

2 cuillères à soupe de sucre

8 cuillères à soupe de sauce soja

 

Après l'avoir lavé, émincer finement le blanc de poireau et piler le gingembre.

 

Mixer les filets de poulet puis ajouter le poireau et le gingembre hachés, l'huile de sésame, la sauce soja et la fécule.

Mélanger puis incorporer l'oeuf légèrement battu, malaxer bien le tout et réserver au frais au moins 1h.

 

Façonner ensuite des boulettes (de la taille d'une petite balle de ping pong).

 

Faire chauffer l'huile dans une grande poêle, puis faire dorer les boulettes sur chaque faces et poursuivre ensuite la cuisson à couvert sur feu moyen.

 

Préparer la sauce avec le vinaigre de riz, la sauce soja et le sucre puis mélanger jusqu'à dissolution complète du sucre.

 

Lorsque les boulettes sont cuites à coeur, verser la sauce puis faire réduire jusqu'à une consistance sirupeuse.

 

Mélanger régulièrement.

 

Servir dès que la sauce est devenue épaisse et que les boulettes en soient complètement nappées.

 

* si vous n'avez pas sous la main de quoi réaliser la sauce, vous pouvez utiliser de la sauce teriyaki disponible au rayon exotique des supermarchés.

 

Image hébergée par servimg.com 

source "cuisine japonaise facile"

 

Image hébergée par servimg.com

 

**********

 

Je vous souhaite à tous une agréable fin de semaine.

Merci aussi pour vos gentilles visites et doux petits mots.

 

Bizzz gourmandes et à bientôt.

 

Image hébergée par servimg.com 

 

 

"La dégustation a une valeur d'évasion comparable à celle des autres arts". Max Léglise 

 

Retour à l'accueil