Pour varier...

9 Décembre 2013, 12:05pm

Publié par Delphcôtécuisine

de l'incontournable terrine de foie gras, pourquoi cette année, ne pas succomber à la délicatesse de ces rillettes de sardines et truite blanche à l'amande ? Toutes aussi délicieuses et fondantes, elles seront vraiment parfaites sur vos tables de fête, en apéritif ou en entrée et voire aussi à offrir si vous êtes invités...

 

Image hébergée par servimg.com

 

Réalisée lors de la pleine saison de la sardine, j'ai bien conscience qu'aujourd'hui il vous sera difficile d'en trouver des fraiches sur les étals. N'hésitez donc pas alors à prendre celles déjà en filet et surgelées.

Et, bien que le mariage des sardines et de la truite blanche est vraiment réussi, d'autant que la crème végétale à l'amande apporte la juste pointe de douceur nécessaire, libre à vous de marier les poissons qui vous plaisent en vous servant de cette recette de base, de même que remplacer la crème végétale par de la crème fraiche ou du fromage blanc.

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Nettoyer les sardines, les lever en filets si ce n'est déjà fait puis les disposer dans un plat allant au four. Parsemer d'herbes effeuillées, saler, poivrer puis arroser avec le vin blanc et les 5 cl d'huile d'olive. 

Presser ensuite les citrons pour en extraire le jus et verser sur les sardines. Emincer les échalotes, les ajouter, bien mélanger puis mettre à mariner au frais pendant 2 heures.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Pendant ce temps, porter à ébullition le court-bouillon dans une marmite suffisamment grande pour accueillir la truite. Une fois nettoyée et écaillée la mettre dans l'eau frémissante, couvrir, éteindre le feu et la laisser pocher 10 minutes. La retirer ensuite du court-bouillon puis la laisser refroidir avant d'en prélever délicatement la chair.


Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Préchauffer le four à 120°C (th 4) et enfourner les filets de sardines marinés pour 15 minutes de cuisson.

A la sortie du four, laisser un peu refroidir avant de verser le tout (filets et marinade) ainsi que la chair de la truite dans le bol d’un robot-hachoir. Ajouter la crème végétale d'amande puis mixer par impulsions jusqu’à obtention d’une consistance de rillettes. Ajouter l'huile d'olive restante si nécessaire ainsi que de la crème en fonction de vos goûts. Rectifier l'assaisonnement, mettre en pot et réserver au frais jusqu’au moment de servir.

 

Ces rillettes se dégustent, dans les 12 heures, aussi bien en apéritif ou en entrée accompagnées de tartines de bon pain frais légèrement toastées.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Comme je vous le disais au début de ce billet, ces rillettes seront aussi parfaites à offrir.

Pour cela, les répartir dans des petits bocaux propres et secs que vous fermerez hermétiquement avant de les déposer dans une casserole. Verser ensuite de l'eau jusqu'à hauteur du taux de remplissage des bocaux puis porter à ébullition et compter ensuite 15 minutes de stérilisation. Laisser l'eau refroidir complètement avant d'en retirer les pots et de vérifier leur parfaite étanchéité. Si certains venaient à souvrir facilement, les consommer immédiatement ou dans les 12 heures.

Quant aux autres, les parer joliment afin d'en faire de délicieux cadeaux gourmands...

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Et si vous souhaitez d'autres idées, laissez vous tenter (pour ceux et celles qui ne l'ont pas encore) par mon ouvrage "Je crée mes cadeaux gourmands", réalisé à 4 mains l'an dernier avec ma chère Marie et en vente sur le site de Terre Vivante...

 

Je vous souhaite une agréable journée et vous remercie pour votre fidélité.

Bises gourmandes et à bientôt.

 

Image hébergée par servimg.com

Voir les commentaires

Les fêtes…

6 Décembre 2013, 09:00am

Publié par Delphcôtécuisine

arrivent à grands pas et je suis sûre que vous êtes en train de vous prendre la tête pour savoir que faire lorsqu'arriveront les Réveillons.

Pour vous faciliter la tache je vous invite alors à dévouvrir aujourd'hui le tout nouveau Yummy Magazine avec ses alléchantes idées pour vos repas de fêtes de fin d'année...

 

Image hébergée par servimg.com

 

comme ma recette de Délice de poires à l'amande pour terminer un bon repas sur une note de légèreté...

 

Image hébergée par servimg.com

 

mais aussi un délicieux dossier fortement chocolaté et bien plus encore...

Vous pourrez le feuilleter ou le télécharger gratuitement en cliquant sur les liens ci-dessous 

http://bit.ly/yummy16

http://fr.calameo.com/read/000552457686ba314b4ed

 

Je vous souhaite une agréable fin de semaine. Merci pour votre fidélité.

Bises gourmandes et à bientôt.

 

 

 

Image hébergée par servimg.com

Voir les commentaires

Se réchauffer...

3 Décembre 2013, 15:10pm

Publié par Delphcôtécuisine

une tasse à la main, c'est ce que je fais depuis trois jours maintenant tant au dehors il fait froid ! J'imagine qu'il en est de même pour vous et c'est pour cette raison qu'aujourd'hui je viens vous parler de ma petite recette de gelée de verveine au coing et citron. 

Je vous sens, toutefois, bien perplexe car à la lecture du titre il n'est visiblement pas question de boisson. Et bien, détrompez-vous... Et, cette gelée, qui peut, certes, être savourée à la petite cuillère ou tout simplement napper de bonnes crêpes ou tartines, moi c'est en "tisane", que j'aime la consommer car une fois délayée dans de l'eau très chaude, voilà qui fait une merveilleuse boisson à savourer sans modération !

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

J'ai, dans cette recette, utilisé des coings mais à défaut, car la saison touche bientôt à sa fin, n'hésitez pas à les remplacer par des pommes.

Image hébergée par servimg.com

Frotter le coing afin de retirer son duvet soyeux puis le rincer et le couper en quartiers ainsi que le citron. Mettre le tout dans une grande casserole ou cocotte et couvrir d'eau. A feu doux, faire cuire pendant environ 1 heure ou jusqu'à ce que le coing soit bien tendre.

Retirer du feu, ajouter la verveine, couvrir et laisser infuser pendant 30 minutes.

 

Egoutter ensuite en récupérant tout le jus de cuisson car seul celui-ci nous intéresse pour cette recette. (Ne jetez pas cependant les tranches de coings. Une fois refroidies, les peler et les épépiner puis les réduire en compote ou bien coupées en morceaux elles seront parfaites pour une tarte.)


Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Verser le jus de cuisson dans une casseole, ajouter le sucre et l'agar-agar, bien mélanger et à feu doux, porter à ébullition. Laisser frémir à petits bouillons pendant 5 minutes puis verser dans des pots.

L'ajout d'agar-agar peut néanmoins ête facultatif car le coing, riche en pectine suffit à lui seul à faire prendre le jus en gelée. Mais pour cela, le temps de cuisson sera beaucoup plus long, environ 1 heure à feu moyen, et la prise se fera au bout de 3 semaines passées au frais.


Image hébergée par servimg.com

 

Une fois les pots hermétiquement bien fermés, les laisser refroidir complètement avant de les conserver au frais.

A utiliser au gré de ses envies... mais une fois entamée, la gelée doit être consommée rapidement et conservée au réfrigérateur.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Je vous souhaite une agréable fin de journée. Merci aussi pour vos visites et votre fidlélité.

Bises gourmandes et à bientôt.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Voir les commentaires

Sortir...

29 Novembre 2013, 09:40am

Publié par Delphcôtécuisine

de son hibernation, c'est un peu ce que je fais aujourd'hui en revenant par ici. Mais, non, je n'étais pas bien sagement blottie au chaud à bouquiner avec une tasse de thé mais plutôt en train de finaliser un gros projet en carburant au café !!! Et, loin de moi l'idée d'avoir voulu vous délaisser, mais prise par le temps et surtout le manque de temps, je n'ai guère eu un seul moment pour venir vous faire ne serait-ce un petit coucou.

J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur et pour me faire pardonner je vous propose de vous évader avec moi et quitter ce grand froid pour un voyage aux saveurs exotiques avec une tarte au citron vert et parfum de coco...

 

Image hébergée par servimg.com

 

Sous cette crème délicieusement saine, onctueuse et délicatement acidulée, se cache une pâte croustllante à la noix de coco. Mais, il n'est question ici de celle séchée mais de farine en réalité. J'ai eu le plaisir de la découvrir suite à un partenariat avec la maison Keimling.

La farine de coco, bien au delà de son parfum délicat, recèle bien des vertus, jusque là pour moi, entièrement méconnues : elle est riche en substances vitales (acides gras naturels, oligo-éléments, fibres, vitamines B et E ) et minéraux naturels (potassium, phosphore, magnésium et calcium...). Elle est, en outre, sans gluten et convient donc parfaitement à tous les gourmands et même aux intolérants. 

Moi, j'adore tout particulièrement sa texture fine et poudreuse qui se consomme même crue (dans un smoothie, c'est un déiice): la chair de noix de coco une fois dégraissée (pour la confection de l'huile) est ensuite réduite en poudre. Semblable visuellement à une farine de froment, elle en a cependant pas les caractéristiques et ne soyez pas tentés (ça sent la fille qui a essayé et qui s'est plantée !) de l'utiliser en totalité pour vos pâtes sucrées (tarte, gateaux, muffins...) au risque de vous retrouver avec des préparations denses et limites étouffantes !

Pour les nons-intolérants, préférer donc l'associer avec une autre farine (épeautre ou blé), au même titre qu'une poudre d'amande ou de noisettes, voire de fécule pour ceux qui en utilsent et sa saveur richement parfumée saura vous envouter même en petite quantité.

Mariée au citron, la noix de coco fait toujours des merveilles, comme dans cette tarte où j'ai préféré le vert, plus doux et parfumé mais vous pouvez bien évidemment utiliser du jaune à la saveur plus acidulée et "corsée".

Image hébergée par servimg.com

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Préparer la pâte à tarte en mélangeant dans un saladier les farines avec 50g de sucre. Ajouter l'huile de coco (à défaut du bon beurre frais ou de l'huile d'olive), sabler du bout des doigts puis verser l’eau, pétrir, former une boule. 

Sur un plan de travail fariné, l’abaisser ensuite finement au rouleau puis foncer un moule à tarte huilé ou chemisé de papier cuisson. Piquer le fond avec une fourchette et enfourner pour 15 minutes de cuisson.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Pendant ce temps, préparer la crème : presser les citrons pour en extraire le jus, (vous pouvez aussi préléver les zestes) puis verser dans un blender ou le bol de votre robot et mixer avec le sucre restant, le tofu soyeux, les oeufs et les 2 cuillères à soupe de farine de coco jusqu'à obtention d'une préparation bien homogène.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Verser la crème au citron sur le fond de pâte cuit à blanc, lisser ou non le dessus et enfourner à nouveau pour 25 minutes.

 

A la sortie du four, démouler délicatement et laisser refroidir sur une grille avant de réserver au frais. Au moment de servir saupoudrer d'un peu de noix de coco séchée et râpée.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Je vous souhaite une agréable journée ainsi qu'une belle fin de semaine qui s'annonce bien ensoleillée. Je vous remercie pour votre fidélité ainsi que tous mes nouveaux abonnés.

Bises gourmandes et à très bientôt...

 

Image hébergée par servimg.com

Voir les commentaires

Le déluge...

5 Novembre 2013, 13:10pm

Publié par Delphcôtécuisine

au déhors, me "dit" que désormais nous sommes bel et bien en automne ! Pluie, vent, froid, voilà à présent, ce qui risque d'être notre lot quotidien durant les mois à venir ! Rien de bien réjouissant, je vous l'accorde, mais qu'il en soit ainsi et je continuerai de me réconforer en cuisine !

C'est ce que je m'empresse alors de faire aujourd'hui avec les dernières figues de la saison. Je sais bien que bon nombre d'entre vous me diront que celle-ci est terminée depuis bien longtemps et je ne le nierai point. Néanmoins, ici dans le Sud-Ouest, il est une variété locale, la "ronde de Bordeaux" qui donne des figues à chair rouge très sucrée jusqu'en octobre, car très résistant au froid.

Point question alors de s'en priver surtout lorsqu'elles proviennent des jardins d'adorables petites mamies qui les vendent directement au marché.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Je vous offre donc pour le dessert ou le goûter, un délicieux cobbler aux figues plutôt rustique avec sa pâte à la farine complète et au doux parfum d'amandes amères. Je vous en proposais un l'année dernière aux abricots et un autre au début de l'été aux prunes rouges dans notre ouvrage avec Marie Chioca sur Mes confitures, compotes, fruits séchées, sirops... Vous vous doutez bien alors que j'apprécie fortement ce petit dessert très facile à réaliser et qui consiste à recouvrir d'une pâte à gâteau des fruits légèrement compotés.

 

Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'utilisation de la farine complète dans cette recette, ne rend pas la pâte lourde voire indigeste. Car, associée à des amandes en poudre et au yaourt de soja vanillé, elle gagne en légèreté tout en gardant une saveur très "rustique".

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

 

Essuyer délicatement les figues, les couper en deux ou en quartiers (selon leur taille) puis les mettre dans un plat allant au four. Verser le sirop d'agave et le l'extrait de vanille, mélanger et enfourner pour 30 minutes.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Pendant ce temps, préparer la pâte en mélangeant dans un salaldier, la farine avec la poudre à lever, les amandes en poudre et le sucre.

 

Ajouter ensuite le yaourt et l'oeuf légèrement battu en omelette avec l'extrait d'amandes, mélanger puis incorporer la purée d'amandes jusqu'à obtenir une pâte homogène. Si la pâte vous semble trop épaisse (bien qu'elle doit l'être) et difficile à homogénéiser, ajouter alors le lait.

 

A l'aide d'une cuillère à soupe ou d'une cuillère à glace, répartir la préparation en petits tas sur les figues sans chercher à les recouvrir complètement et uniformément, car durant la cuisson, la pâte va gonfler et s'étaler.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Enfourner pour 30 min de cuisson environ.

 

A la sortie du four, laisser ensuite refroidir un petit peu avant de déguster.

 

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

 

Je vous souhaite une agréable journée et vous remercie pour vortre fidélité.

Bises gourmandes et à bientôt.

 

Image hébergée par servimg.com

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>